Voilà... Une soirée mémorable de plus au Salon de thé !

Quelle ambiance ! Quelle complicité ! En toute simplicité, que de rires, de partage, d'émotion...

Nous étions bien servies comme tous les ans, mais cette année, notre serveur a touché le coeur de ces dames : c'était mon fils !!! qui s'est pris au jeu et qui a "assuré" !!!

Voici les photos souvenirs de ces moments joyeux, mais avec en plus, par rapport aux autres années, une introduction "sérieuse" à cette soirée par un petit discours... eh oui, j'étais, comment dire..."inspirée"... Le voici :

"Nous les femmes, nous avons acquis au fil des années, au fil des siècles, bien des libertés. Quoi qu'on en dise, il fait meilleur vivre au XXI è siècle que dans les siècles précédents, et quelles que soient nos propres douleurs à porter, le simple fait d'être réunies ici ce soir en est une preuve : nous nous offrons un moment de détente, rien que pour nous !

Néanmoins, sans faire dans le larmoyant, mes pensées en ce jour vont aux femmes qui vivent encore, que dis-je qui subissent encore l'oppression, la violence, ou une quelconque atteinte à leur droit. Certes, on s'est battues entre autre pour le droit de vote (droit obtenu seulement en 1944 soit un siècle après les hommes...), MAIS il y a  tant de raisons de se battre encore et encore... Alors que certaines se battent pour obtenir l'égalité, d'autres se battent pour simplement...exister : dans un monde où un pays comme la Chine ose condamner la naissance d'une petite fille ! Alors que certaines se battent contre le harcèlement sexuel au travail, d'autres se battent pour simplement se sentir femme... : dans un monde où un pays comme l'Afrique qui pratique sur la femme l'incision du clitoris afin qu'elle ne connaisse pas le plaisir sexuel en se contentant de le subir...

Outre ces atrocités subies par nos consoeurs, que je relate succinctement et c'est volontaire, je n'ai nullement l'intention de gâcher cette soirée que je souhaite festive, au bout du compte, la femme demeure, dans notre société moderne, belle et bein esclave. Esclave d'elle-même et de son image... En effet, c'est une lutte au quoitidien que nous menons entre l'Être et le Paraître. En quête de cette soif de "séduction" que ce soit dans le domaine amoureux ou professionnel, nous cherchons toujours à plaire... Mais sous couvert de ce désir justifié dans l'intention mais malsain dans les actes, ne cédons je vous en prie Mesdames, ni  à la frivolité, ni à l'inconsistance... Montrons plus que jamais nous atouts, avec naturel et authenticité. Laissons place à ce que nous savons plus que jamais donner, nous, les femmes : l'Amour Universel. Sans retenue, sans "fioriture", juste le DON. Offrir, sans rien attendre en retour que le respect pour la femme de valeur que nous sommes.

Le thème national de la journée de la femme cette année est, et vous pouvez en sourire :

"FEMMES, SAUVONS L'HOMME"...

En quoi pouvons-nous sauver l'homme ? Sans avoir la prétention d'une solution miracle, laissez-moi de façon peut-être utopique exposer mon idée...qui rejoint la célèbre maxime du philosophe Confucius, qui devrait être présente dans le coeur de chaque Homme de l'espèce humaine -hommes et femmes confondus-. Cette maxime, c'est :

"NE FAIS PAS À L'AUTRE, CE QUE TU NE VOUDRAIS PAS QU'ON TE FASSE"...

Et oui, si chacun agissait ainsi, nous n'en serions pas là, et le monde serait plus beau...

Ainsi, pour en revenir à ces discriminations hommes-femmes : croyez-vous que l'homme vivrait sans rébellion le manque de respect que la femme lui infligerait à savoir la POSSESSION, la VIOLENCE PHYSIQUE - coups, blessures, viols...- ou VIOLENCE MORALE - insultes, menaces... ?

En quoi pouvons-nous sauver l'homme ? Avec une certaine lucidité que je maudis certains jours chez moi, je répondrai : l'homme n'est pas "sauvable" !!! Mais avec une once d'optimisme, toujours bien ancrée au fonds de moi, je dirai donc face à un homme qui abuse, de quelque façon que ce soit : rappelons lui ce principe fondamental de Confucius en lui demandant "tu aimerais qu'on te fasse subir la même chose, à TOI ?"

LA LIBERTÉ EST UN DROIT, MAIS POUR NOUS LES FEMMES, ELLE A UN PRIX. LE PRIX DU COMBAT. AU RISQUE DE LA SOLITUDE. MAIS AU GAIN DE LA PAIX. DE LA SÉRÉNITÉ.

I.D.

IMG_0406 IMG_0411

 

IMG_0404 IMG_0405

IMG_0413 IMG_0426

IMG_0434 IMG_0436

DSCN4036 (Copier) DSCN4017 (Copier)

DSCN4030 (Copier) DSCN4028 (Copier)

 DSCN4012 (Copier)

Mon fils et moi : plus que jamais complices !!! Merci Thomas pour ton aide.

**************************************************************************

Texte écrit par une jeune femme, Lucie Petit Soleil,

Lauréate du prix de la rédaction 2011 "Jeunes Ecrivains"

Femme d’avant Femme d’aujourd’hui Femme de demain Femme du monde entier Tu n’as pas changé Tu es indispensable Au regard des tiens Au regard des leurs Au regard de tous Femme tu l’es et le resteras Battante même abattue Debout même submergée Femme tu es indispensable. Par ta présence Pour tes idées et ton courage Pour ton soutien et ton aide,
Ta force et ton caractère
Femme ton seul mot d’ordre :
bats - toi et avance !
Car femme, tu es indispensable
Femme, va devant sans reculer,
Arrête - toi, respire, et fais une pause Mais n’oublie jamais ton seul et unique mot d'ordre:
Tu es indispensable Non pas dans les tâches ménagères Mais dans ton rôle d’aide,
de soutien, de courage, de conseil, d’exemple Sans toi femme ? ON EST PERDU !!! Femme du monde entier c'est ta journée
Celle du 8 mars saisis la car tu es
Femme :
 mère, sœur, tante, épouse, célibataire, divorcée, veuve ET Ta seule présence nous est indispensable !!!